Réduire les émissions de gaz à effet de serre et les plastiques à usage unique

L’Europe joue un rôle de premier plan dans la lutte contre le changement climatique et dans l’engagement pris de progresser vers une économie à faible intensité de carbone afin d’atteindre l’objectif ambitieux de l’accord de Paris de limiter l’augmentation de la température mondiale bien en dessous de 2 degrés Celsius par rapport aux niveaux préindustriels.

À cette fin, l’Union européenne doit élaborer une stratégie à long terme de réduction des émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2020, en veillant à ce que les mesures adoptées maintiennent un équilibre approprié entre ambition et compétitivité de nos entreprises. Nos objectifs en matière de lutte contre le changement climatique se concentrent sur la réduction des émissions industrielles grâce à la mise en place d’un système d’échange de quotas d’émission (SEQE) qui permet aux entreprises de réduire leurs émissions de manière rentable. Les avions, les voitures neuves et les camionnettes seront également soumis dans un avenir proche à des limites d’émission plus strictes.

Nous devons également nous attaquer aux déchets plastiques qui s’accumulent dans nos mers et sur nos plages. Si nous n’agissons pas maintenant, les dégâts seront peut-être irréversibles. Le remplacement de tous les plastiques jetables par des solutions innovantes et des produits réutilisables ne serait pas uniquement bon pour la planète; il ouvre déjà des perspectives économiques. En tant que chef de file de la révolution, l’Europe peut créer de nouveaux emplois.

Assurer un approvisionnement énergétique durable

L’énergie représente l’un des éléments clés de l’économie européenne. Notre objectif est d’assurer un approvisionnement stable et durable à un coût raisonnable pour nos entreprises et nos ménages. Le monde fait face à de sérieuses difficultés en matière d’émissions de gaz à effet de serre et de réchauffement climatique, qui sont en grande partie liées à l’utilisation massive et continue de combustibles fossiles.

Parallèlement, l’Union européenne fait face à de graves difficultés liées à la dépendance à l’égard des importations d’énergie et à la sécurité d’approvisionnement, ainsi qu’au coût élevé de l’énergie, qui nuit à la compétitivité de nos industries dans l’économie mondiale. Nous estimons que la voie à suivre réside dans l’union de l’énergie, qui se fonde sur deux piliers: la diversification des sources d’énergie (augmentation de la production d’énergie renouvelable) et l’intégration du marché de l’énergie de l’Union européenne, de sorte à garantir la libre circulation transfrontalière de l’énergie. Nous devons améliorer l’efficacité énergétique, réduire les émissions de gaz à effet de serre et promouvoir les investissements dans les technologies propres.


Related content

Ce que nous défendons

Economy, jobs & environment working group image

Justice et affaires intérieures

Legal & home affairs working group image

Économie, travail et environnement

Budget, agriculture and regional funding working group image

Budget, agriculture et fonds régionaux

Foreign affairs working group image

Affaires étrangères

TOP