Un rôle de premier plan sur la scène internationale

Afin d’endosser un rôle prépondérant à l’échelle mondiale sur les questions de politique étrangère, l’Union doit affirmer sa capacité à s’exprimer d’une seule voix. Cela implique de travailler à l’adoption d’un processus de prise de décision à la majorité plutôt qu’à l’unanimité pour ce qui est des questions de politique étrangère.

Nous considérons que toutes les politiques européennes qui présentent une dimension extérieure (notamment les politiques migratoires, commerciales, de développement, de sécurité, de lutte contre le terrorisme et d’élargissement) doivent refléter un engagement fort de l’Europe en faveur des droits humains, de la démocratie et des principes fondamentaux de l’Union.

L’Europe doit continuer à renforcer la sécurité et avancer dans le sens d’une véritable Union de la défense. Nous devons également privilégier la sécurité énergétique en Europe et nous prémunir contre l’instrumentalisation géopolitique de l’énergie.

Le partenariat transatlantique, qui a permis, après la Seconde Guerre mondiale, de bâtir la paix sur la base de valeurs et d’intérêts communs, se heurte à de nombreuses difficultés et perturbations sur le court terme. Or, ses fondamentaux à long terme n’ont rien perdu de leur force et la coopération entre l’Union et les États-Unis, en tant que partenaires qui partagent les mêmes idéaux, reste cruciale pour parvenir à un système multilatéral de commerce libre et équitable.

Nous souhaitons que l’Union poursuive ses efforts en vue d’éradiquer la pauvreté extrême d’ici à 2030 tout en restant le premier pourvoyeur d’aide au développement à l’échelle mondiale. L’Union doit soutenir en priorité les pays qui ont fait preuve de bonne gouvernance et de respect des principes démocratiques et des droits de l’homme.

Commerce international et investissements

Nous voulons la création d’un système commercial international aussi ouvert et équitable que possible, qui permette à l’Europe de nouer des liens politiques et de créer de nouveaux emplois dans ses industries exportatrices. L’Union doit continuer à conclure des accords commerciaux libres et équitables, à l’instar de ceux passés avec le Canada ou le Japon, qui satisfont à ses normes exigeantes notamment en matière de protection sociale, des consommateurs, de l’environnement et des données. Ces accords permettent d’ouvrir les marchés, de favoriser la croissance, de réduire la pauvreté et de créer des perspectives pour les Européens.

Protéger notre voisinage

L’Union doit continuer de bâtir des partenariats sur mesure dans le voisinage européen reposant sur le principe «donner plus pour recevoir plus», et renforcer les processus démocratiques et l’état de droit. Nous devons également aider ces régions à se stabiliser et à se rapprocher de l’Europe, tout en tenant tête à la Russie qui tente inlassablement de déstabiliser nos voisins et de restaurer son influence sur les anciens pays soviétiques.

L’élargissement de l’Union fait partie de ses plus belles réussites. Nous devons continuer de juger chaque pays candidat sur ses mérites propres, tout en tenant compte du respect des critères de Copenhague et de la capacité d’intégration de l’Union, qui doit être renforcée. Nous devons également réformer nos processus décisionnels internes afin de répondre aux besoins d’une Union élargie et aux nouveaux défis géopolitiques.

Pour conclure, nous restons fidèles aux engagements annoncés à Thessalonique, notamment concernant l’Europe du Sud-Est, où nous souhaitons installer des conditions propices à l’élargissement. La mise en œuvre de ces politiques permettra à l’Union de devenir un acteur mondial de premier plan en ce qui concerne les questions de politique étrangère.

Related Position Papers

Autres contenus