Réagissant aux résultats du sommet européen qui s’est tenu hier, le Président du Groupe PPE au Parlement européen, Manfred Weber, a déclaré:

« Avec les décisions prises hier sur les hauts postes européens, l’Union européenne est enfin en ordre de marche. Elle peut désormais se mettre à travailler aux décisions politiques tant attendues. La désignation du Premier Ministre polonais Donald Tusk comme nouveau Président du Conseil européen est un excellent choix. C’est un symbole important de l’achèvement de l’élargissement de l’UE à l’Est. Mais Donald Tusk est également un homme politique fort, expérimenté, soucieux de trouver un compromis européen. C’est aussi un vrai Européen. Son élection fera du bien à l’UE.

Madame Mogherini doit essayer aussi rapidement que possible de compenser par son engagement sa faible expérience dans le domaine des affaires étrangères. Lors des auditions à venir au Parlement européen, le Groupe PPE l’interrogera en détail et se montrera très exigeant. Mais une chance de prouver ses compétences doit lui être accordée.

Il est grand temps maintenant que l’UE se remette au travail. La page de la tactique politique est tournée. Avec l’annonce de nouvelles sanctions contre la Russie, l’UE apporte la seule réponse correcte à la situation inacceptable dans l’Est de l’Ukraine. Nous ne pouvons pas laisser le Président Poutine décider selon son bon vouloir du dessin de nouvelles frontières.

La tâche principale de l’UE désormais est de mettre en place un programme de réformes. La priorité doit aller à la croissance et aux emplois. Il faut tout faire également pour assurer des finances stables et des budgets consolidés. L’UE ne peut se permettre de nouvelles crises en son sein. Aussi devons-nous éviter d’envoyer des signaux qui pourraient être interprétés dans le sens contraire ».