Journée de l'égalité salariale : il faut en finir avec les écarts de salaires entre hommes et femmes

Ce contenu est également disponible en
en fr

« La journée européenne de l'égalité salariale nous rappelle avant tout les efforts et initiatives qui devraient être mis en œuvre pour atteindre une pleine égalité entre les hommes et les femmes », ont déclaré Manfred Weber, Président du Groupe PPE au Parlement européen, et Constance le Grip, Coordinatrice du Groupe PPE en commission des droits de la femme.

Cet évènement européen représente la date symbolique à laquelle les femmes cessent de recevoir un salaire, si on compare leur rémunération annuelle à celle des hommes. Pour 2015, ce jour correspond au 2 novembre.

« Même si les chiffres s’améliorent, peu de progrès ont été réalisés dans la réduction de l’écart salarial entre hommes et femmes qui demeure à 16,3% en Europe. En raison des différences de parcours professionnel tout au long de la vie entre hommes et femmes, et de cas de discrimination manifestes à l'encontre de ces dernières, cet écart est inacceptable et va à l’encontre de nos valeurs fondamentales », ont déclaré Manfred Weber et Constance le Grip.

 « Pour avancer, il est nécessaire de briser les trop nombreux "plafonds de verre" qui freinent la progression des femmes sur le marché du travail et renforcent les inégalités en termes de salaires et de pensions de retraites. Il est également urgent de réviser la directive de 2006 relative à la mise en œuvre du principe de l'égalité des chances et de l'égalité de traitement entre hommes et femmes en matière d'emploi ».

« Il est urgent que les États membres et les institutions européennes agissent pour faire du principe « à travail égal, salaire égal », une réalité ».

Ce que nous défendons

Justice et affaires intérieures

NOS POSITIONS SUR NOS ACTIONS

Économie, travail et environnement

NOS POSITIONS SUR NOS ACTIONS