Vote du Fonds européen des affaires maritimes et de la pêche (FEAMP) : une pêche durable pour un secteur compétitif

Ce contenu est également disponible en
en fr

Les membres de la commission de la Pêche du Parlement européen ont approuvé le rapport d'Alain Cadec relatif au financement de la réforme de la politique commune de la pêche. Ce Fonds européen des affaires maritimes et de la pêche (FEAMP) sera doté de 6,5 milliards d'euros sur la période 2014-2020.

"Ce vote a notamment permis de corriger certains aspects de la réforme de la politique commune de la pêche. La possibilité d'investir dans des engins plus sélectifs atténuera par exemple les conséquences de l'obligation de débarquement des captures. Il vaut mieux trier sur le fond que sur le pont!" a déclaré Alain Cadec.

"S'agissant du volet économique et social, la commission de la pêche n'a pas voulu faire du FEAMP un instrument de reconversion des pêcheurs comme le propose la Commission européenne. Au contraire, les députés ont introduit une aide à l'installation pour les jeunes pêcheurs afin de revitaliser le secteur".

"Les députés ont également soutenu mes propositions en faveur du renouvellement des navires de moins de 12 mètres et de plus de 35 ans ainsi que l'aide au remplacement des moteurs. Ces investissements, assortis de conditions strictes, vont dans le sens d'une pêche plus durable en réduisant la capacité des navires, leur consommation en carburant et les émissions de CO2. Ils sont le seul instrument concret de baisse de la capacité dans toute la réforme de la politique commune de la pêche".

"Enfin, l'aide au stockage a été préservée. C'est un mécanisme indispensable à la régulation du marché".

Le projet de rapport sera soumis à la séance plénière en octobre. Les négociations avec le conseil pourront ensuite commencer.

Ce que nous défendons

Budget, agriculture et fonds régionaux

NOS POSITIONS SUR NOS ACTIONS