LES POINTS DE VUE EXPRIMÉS SONT CEUX DE LA DÉLÉGATION NATIONALE ET NE REFLÈTENT PAS LA POSITION DU GROUPE

Il est urgent de sécuriser l’approvisionnement alimentaire de l’Europe

« Sécuriser l’approvisionnement alimentaire de l’Europe doit être une priorité. La pandémie de Coronavirus avait mis en évidence la très grande dépendance de pans entiers de nos économies. Avec la guerre en Ukraine, notre dépendance énergétique et notre vulnérabilité alimentaire reviennent au centre du débat », a déclaré Anne Sander, alors que la Commission européenne s’apprête à présenter des mesures pour garantir la sécurité alimentaire de l'UE.

« Libérer le potentiel productif de l'Europe est aujourd'hui impératif. Or, dans ses déclarations, la Commission reste ambiguë, prônant le "en même temps": maintenir la stratégie « de la ferme à la table » telle quelle, en gardant la même production. Nous alertons depuis des mois sur les conséquences désastreuses que pourrait avoir cette stratégie qui, selon les études, prévoit une baisse de 13% de la production agricole en raison d’une diminution des surfaces agricoles de 10%, d’utilisation des pesticides de 50% et des engrais de 20% ».

« A l'heure où nous parlons, notre priorité doit être de garantir une alimentation accessible et de qualité à tous les Européens ; sans changement de cap, nous courons droit à la catastrophe ».

« Enfin, face à l’absence d’exportations russo-ukrainiennes au cours des prochains mois, et notamment à destination des pays d’Afrique du Nord et Moyen-Orient, l’Union européenne devra prendre en charge cette responsabilité et alimenter, au moins en partie, ces pays. Sinon, le spectre de révoltes de la faim est probable dans ces régions, toujours marquées par l’instabilité », a conclu la députée.

Notes aux éditeurs

Avec 177 députés issus de l'ensemble des Etats membres, le Groupe PPE est le groupe politique le plus important du Parlement européen

Ce que nous défendons

Budget, agriculture et fonds régionaux

NOS POSITIONS SUR NOS ACTIONS