"Ce qui est crucial aujourd’hui, c’est d’affirmer l’identité de ce continent. Dans un monde qui évolue rapidement, nous devons défendre l'identité de l'Europe, défendre le « European Way of Life », le mode de vie européen ", a déclaré Manfred Weber, président du Groupe PPE au Parlement européen lors du débat sur l'état de l'Union avec le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, ce mercredi à Strasbourg.

"Les Européens ressentent les vents violents de la mondialisation. Notre économie sociale de marché, telle est la réponse aux dangers du dumping social et du chômage. C’est de justice sociale, d'emplois stables et de salaires décents qu’il est question. Nous allons renouveler notre modèle social. Le « mode de vie européen » est social ", a-t-il déclaré.

"Beaucoup de gens ont peur quand ils voient les images de migrants clandestins arrivant en masse à nos frontières extérieures. Le « mode de vie  européen » c’est aider les gens dans le besoin. Mais c'est également protéger fermement nos frontières contre les migrants clandestins et les trafiquants d'êtres humains. Et en ce qui concerne l’intégration des migrants, il doit être très clair que seules les personnes respectant nos valeurs fondamentales pourront obtenir une citoyenneté européenne. Sinon elles doivent quitter l'Europe ".

"Beaucoup de gens ont peur du terrorisme. Nombreux sont ceux qui disent que l'islam est un danger. Non, il ne s’agit pas d’un conflit entre Chrétiens et Musulmans, mais d’une confrontation entre l'humanité et la barbarie, entre les valeurs et le terrorisme, entre notre mode de vie et la folie des terroristes. Nous devons rester soudés, plus unis que jamais. Le « mode de vie européen » protège la liberté de culte. Il ne connaît pas l'égoïsme national lorsqu’il s’agit de combattre  les actes des terroristes.

""Avec nos voisins, nous avons besoin d'un partenariat honnête. La Turquie s’éloigne chaque jour un peu plus de nos valeurs européennes. Nous voulons une bonne relation avec la Turquie, nous sommes aux côtés des Turcs qui défendent nos valeurs. Mais la Turquie ne peut pas être un membre à part entière de l’Union européenne - ni aujourd'hui ni dans le futur! Aussi faut-il mettre un terme à la procédure d'adhésion en cours."

"Beaucoup d’Européens sont inquiets également quand ils regardent vers l'est. Le mode de vie européen,  c’est la capacité à nous défendre. C'est dire à tous les agresseurs: nous sommes unis et nous ne laisserons pas intimider. Nous avons besoin d'une Union Européenne de Défense qui nous rende plus forts. Et c’est aussi pour cette raison que nous devons stopper le projet Nord Stream 2 - notre sécurité est plus importante que les profits !""Sur ces sujets, entre autres,  les Européens attendent des réponses de notre part. L'Europe d'aujourd'hui doit non seulement s’emparer de ces sujets. Elle doit défendre son identité. "a conclu Manfred Weber.