Conseil européen: Investissements et réformes structurelles sont les deux faces d’une même pièce

Ce contenu est également disponible en
de en fr

"En présentant le plan d’investissement de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker a présenté une nouvelle méthode. Le plan permet de dépasser l’opposition stérile entre la flexibilité et le respect de la discipline budgétaire, et de tourner enfin la page de ce débat" a déclaré Manfred Weber, le Président du Groupe PPE au Parlement européen, lors du débat consacré à la préparation du Conseil européen des 18 et 19 décembre,  en session plénière du Parlement européen.

"J’espère que les Etats membres vont soutenir le plan d’investissement en y apportant leur contribution, et ainsi donner à l’économie européenne l’impulsion dont elle a besoin. La balle est maintenant dans le camp du Conseil" a-t-il déclaré.

"Investissements et réformes structurelles sont les deux faces d’une même pièce. Ils doivent aller de pair" a souligné Manfred Weber. Evoquant la situation économique de la France, Manfred Weber a appelé le gouvernement français à davantage d’efforts pour préparer son pays aux défis de la mondialisation. "Sans une France forte, l’Europe n’aura pas d’avenir" a-t-il déclaré.  Faisant référence aux efforts d’ores et déjà entrepris par des Etats comme la Grèce, le Portugal et l’Irlande,  le Président du Groupe PPE a également souligné que "tous les Etats, grands et petits, devraient être traités de la même façon à cet égard".

Sur le programme de travail de la Commission européenne, Manfred Weber a assuré que  le Groupe PPE soutiendrait les efforts visant à concentrer le travail sur les dossiers les plus importants. « Nous soutenons pleinement le Vice-président Timmermans dans ses tâches, ses collègues sociaux-démocrates devraient en faire de même » a déclaré Manfred Weber.

Evoquant en conclusion la situation en Ukraine, Manfred Weber a souligné que "la situation actuelle de l’économie russe est la preuve que les sanctions ont un effet. Nous voulons montrer à Monsieur Poutine que la voie qu’il a empruntée n’est pas la bonne".

Ce que nous défendons

Affaires étrangères

NOS POSITIONS SUR NOS ACTIONS

Budget, agriculture et fonds régionaux

NOS POSITIONS SUR NOS ACTIONS

Économie, travail et environnement

NOS POSITIONS SUR NOS ACTIONS