Nous pouvons aider l’Afrique et nous pouvons arrêter l’immigration illégale

Ce contenu est également disponible en
en fr

Réagissant aux déclarations de la Commission européenne lors du débat sur l’État d'avancement des aspects extérieurs du programme européen en matière de migration, Manfred Weber, Président du Groupe PPE, a déclaré :

"L’immigration est un des thèmes les plus importants pour l’Union européenne. Depuis plusieurs mois, nous vivons une situation exceptionnelle sur le territoire européen. Nous sommes parvenus à réduire considérablement le nombre de morts en mer Égée et, par-delà, à stopper les flux migratoires. Nous ne pouvons pas gérer des afflux massifs de migrants en Europe et nous devons arrêter l’immigration illégale.

Certains États membres continuent de croire qu’ils peuvent se débrouiller seuls face à la crise migratoire. C’est une erreur de jugement. C'est l'UE qui a été à la manœuvre concernant le Fonds pour l'Afrique, même si les États membres l'ont financé pour moitié. Une nouvelle fois, seule Bruxelles s'est mobilisée, pas les États membres. La population en Afrique va doubler d’ici à 2050. Pour faire face à cette perspective, il est nécessaire de mettre en place une approche coordonnée et un partenariat commercial approfondi avec l'Afrique. Si nos partenaires africains ne coopèrent pas en ce qui concerne le retour des migrants, il devrait alors y avoir des conséquences dans les accords commerciaux.

Nous devons mieux utiliser les fonds disponibles, et également trouver de nouvelles manières de financer des projets, par exemple un fond européen d’investissement stratégique pour l’Afrique. Nous allons également développer le système de « blue card ». Toutefois, il ne faut pas oublier que notre priorité ce sont les jeunes chômeurs en Europe et ce mécanisme de « blue card » ne doit pas favoriser l’arrivée de migrants économiques".

Ce que nous défendons

Justice et affaires intérieures

NOS POSITIONS SUR NOS ACTIONS