Pour plus de sécurité, il faut plus de coopération et moins d'égoïsme national

Ce contenu est également disponible en
de en fr

« Nous avons besoin d'une politique européenne de sécurité commune et d'un nouveau mécanisme de sécurité. Pour plus de sécurité, il faut plus de coopération,» a souligné Manfred Weber, Président du Groupe PPE au Parlement européen, lors du débat organisé aujourd'hui en plénière sur la lutte contre le terrorisme, suite aux récentes attaques. « Nos pensées vont aux victimes et à leur famille. Ce sont des attaques contre les valeurs européennes.»

« Les propositions de la Commission européenne doivent être mises en œuvre rapidement par les États membres,» a déclaré Manfred Weber. « Les  Ministres de l'intérieur européens sont attachés au maintien de l'ordre public au niveau national, mais sont visiblement beaucoup plus réservés quand il s'agit des problèmes de sécurité européens. La sécurité en Europe ne doit pas échouer à cause des égoïsmes nationaux. Les Européens attendent des actes, pas des paroles.»

« Dans ce but, le Groupe PPE a préparé une série de propositions pour lutter contre le terrorisme et construire une nouvelle structure anti-terroriste européenne. Parmi ces propositions, figurent l'adoption de la Directive sur le PNR, l'échange d'informations entre polices et autorités judiciaires, l'arrêt du trafic illégal d'armes et le combat contre les nouvelles formes de financement du terrorisme. L'adoption de la législation sur le PNR européen, en particulier, sera un outil efficace dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé. Il aura fallu beaucoup trop de temps, et même de nouvelles attaques, pour convaincre les Groupes de gauche au Parlement européen de soutenir le PNR. C'est une énorme erreur de leur part.»

« Nous demandons également une base de données européenne commune pour les terroristes potentiels. Les autorités nationales devraient régulièrement s'échanger les informations entre elles. Il est aussi nécessaire de renforcer Europol,» a ajouté Manfred Weber. « Dans ce contexte de guerre asymétrique, l'Europe doit s'assurer la maitrise de l'information, démontrer son pouvoir économique et user de son influence internationale ».

Ce que nous défendons

Affaires étrangères

NOS POSITIONS SUR NOS ACTIONS

Justice et affaires intérieures

NOS POSITIONS SUR NOS ACTIONS