LES POINTS DE VUE EXPRIMÉS SONT CEUX DE LA DÉLÉGATION NATIONALE ET NE REFLÈTENT PAS LA POSITION DU GROUPE

L’UE réglemente enfin l’équilibre hommes/femmes dans les conseils d’entreprise

gender equal opportunity or representation

« Dans l'Union, les femmes continuent d'être sous-représentées dans les postes à responsabilité dans de nombreux domaines, même si elles constituent près de la moitié de la main-d'œuvre et plus de la moitié des étudiants universitaires. Il était urgent de prendre enfin des mesures pour rectifier le déséquilibre entre les sexes aux postes de direction tout en insistant sur le fait que le mérite devait rester un critère clé dans les procédures de sélection des administrateurs », a indiqué Geoffroy Didier, député européen LR/PPE, alors que le Parlement européen vient de valider l’accord visant à promouvoir la participation des femmes aux conseils d’administration des grandes sociétés cotées.

« Dorénavant, les processus de sélection devront être fondés sur des critères clairs et prédéterminés et, grâce à cet accord, seuls les meilleurs candidats seront sélectionnés, ce qui améliorera la qualité globale des conseils d'administration ».

« Il y a 10 ans la loi française dite « Copé-Zimmermann » a permis de faire voler en éclat des verrous culturels et idéologiques. Grâce à cette loi, la France est sur la première place mondiale en matière de féminisation des conseils d’administration de ses grandes entreprises avec une proportion de plus de 46% de femmes en 2021. Je me félicite que cette loi française nous ait aujourd’hui permis de nous placer devant la Norvège, et loin devant l'Allemagne et inspire désormais toute l’Union européenne ».

Notes aux éditeurs

Avec 176 députés issus de l'ensemble des Etats membres, le Groupe PPE est le groupe politique le plus important du Parlement européen

Ce que nous défendons

Justice et affaires intérieures

NOS POSITIONS SUR NOS ACTIONS