Présidence grecque: solidarité européenne

Ce contenu est également disponible en

“S'il y a bien un enseignement que le peuple grec peut rappeler, c'est que la solidarité européenne existe. Et que c'est seulement avec l'Europe, que des solutions concrètes, durables, peuvent être trouvées. C'est le début d'une nouvelle Présidence grecque. La cinquième ! Avec une telle expérience, je suis convaincu du succès de cette présidence", a déclaré le Président du Groupe PPE Joseph Daul lors du débat consacré aux priorités de la nouvelle présidence tournante du Conseil de l'UE, assurée par la Grèce depuis le 1er janvier 2014.

Joseph Daul a souligné que pour créer des emplois, l'Europe doit sortir de la récession, et que cela passera par une croissance durable. "La Présidence grecque, dans ces priorités, détient les clefs pour y parvenir. Elles sont au cœur des priorités de notre famille politique: le retour de la croissance. La lutte contre le chômage. Promouvoir la cohésion sociale et économique. Des réformes structurelles, l'approfondissement de l'intégration économique, l’achèvement de l'Union économique".

La Présidente de la délégation grecque du Groupe PPE, Marietta Giannakou, a souligné de son côté que la Grèce prenait la présidence de l'UE à un moment crucial pour l'Europe et pour l'avenir de l'intégration européenne: "Après une longue de période d'intergouvernementalisme, il est temps de restaurer la méthode communautaire, que le Traité de Lisbonne a renforcée. C'est une grande opportunité pour l'Union elle-même. Tout particulièrement en cette période où les forces eurosceptiques semblent gagner du terrain en Europe, nous devons corriger les problèmes structurels mis en évidence par la crise. Je suis convaincue que la Présidence grecque peut contribuer fortement à la résolution de ces problèmes".

"La Présidence grecque coïncide avec les élections européennes et la mise en œuvre des dispositions prévues par le Traité de Lisbonne pour ces élections: pour la première fois, les partis politiques européens présenteront leurs candidats à la présidence de la Commission européenne.  Cela renforcera la légitimité de cette dernière", a ajouté Marietta Giannakou.

Ce que nous défendons

Budget, agriculture et fonds régionaux

NOS POSITIONS SUR NOS ACTIONS

Économie, travail et environnement

NOS POSITIONS SUR NOS ACTIONS