Liberté et égalité

Il ne peut y avoir de recul sur un principe fondamental de l'UE tel que la libre circulation. Ensemble, l’UE et ses États membres doivent lutter contre les violations du principe de la libre circulation des citoyens aux niveaux national et européen. Nous voulons simplifier et accroître la mobilité de la main-d'œuvre européenne.

La lutte pour les droits des femmes, notamment la réduction de l'écart salarial et la lutte contre la violence sexiste, doit rester une priorité. Nous devons également respecter les droits des enfants et prendre en compte leur intérêt supérieur.

Tous les États membres doivent garantir les droits des personnes appartenant à des minorités nationales autochtones et à des groupes linguistiques.

 

Nos responsabilités humanitaires

L’Europe doit offrir une protection aux réfugiés politiques et à ceux qui fuient les guerres civiles. Pour faire face à notre responsabilité humanitaire, l'UE devrait mettre en place un système d'asile commun efficace tandis que ses États membres appliqueraient pleinement les règles existantes.
L’Europe doit élaborer une politique commune en matière d’asile et d’immigration selon laquelle les États membres peuvent donner la priorité à l’accès des citoyens de l’UE à leur marché du travail, tout en renforçant son aide au développement et son aide humanitaire.

L'UE ne peut tolérer la fraude sociale et le dumping social. Tout en respectant la migration légale sur le marché du travail, nous devons nous attaquer aux abus et distinguer les réfugiés des migrants économiques. Les États membres doivent renvoyer les migrants économiques en séjour irrégulier dans leur pays d'origine, conformément au droit international et au droit de l'Union.
 

Investir dans la sécurité

La lutte contre le crime organisé, la corruption et les organisations terroristes reste une priorité pour l'UE, tout comme la lutte contre le trafic d'êtres humains. Alors que les petits pays et les pays du littoral européen sont confrontés à des problèmes très spécifiques en matière de migration, nous voulons mettre fin au crime organisé et à la traite des êtres humains afin de prévenir les tragédies.

Nous voulons rendre les frontières de l'Europe plus sûres. Nous pensons que l'Europe doit augmenter les ressources financières, humaines et techniques tout en renforçant le rôle et les prérogatives de l'agence de protection des frontières.

L’Europe a également besoin d’une stratégie en matière de cybersécurité et de lutte contre la cybercriminalité. Les États membres doivent améliorer la coopération entre la police et la justice pour lutter contre la criminalité en ligne et hors ligne.

Coordonnées

Esteban GONZÁLEZ PONS
Esteban GONZÁLEZ PONS

Président - Groupe de Travail Justice et Affaires intérieures

Plus d'informations