La discipline budgétaire n'est pas un caprice

L’économie sociale de marché a besoin de finances publiques saines. Si l'Europe veut maintenir de bons niveaux de protection sociale, il est urgent d'assainir les finances publiques. La réduction des dépenses publiques inutiles est une condition nécessaire pour stimuler la croissance économique et les investissements. Les raccourcis proposés par les groupes politiques de gauche ne font qu'augmenter le risque d'une récession plus longue et plus profonde de notre économie. Après tout, les jeunes et les générations futures méritent de vivre sans les fardeaux du passé.

Le budget de l'UE représente moins de 1% du PIB de l'Europe pour 500 millions d'habitants. Le budget de l'UE doit être flexible afin que l'Europe puisse financer ses politiques.

Garder l’agriculture européenne compétitive

Pour garantir une alimentation saine, l'UE doit garantir des secteurs de l'agriculture et de la pêche socialement viables, compétitifs et respectueux de l'environnement, ainsi qu'un niveau de vie correct et équitable pour les agriculteurs et les pêcheurs.

L’Europe doit également lutter pour la sécurité alimentaire et contre la fraude alimentaire tout en permettant à l’agriculture européenne de rester compétitive et d’assurer la sécurité alimentaire à 500 millions de citoyens. Nous pensons que l'UE devrait axer ses paiements sur le maintien de l'emploi et la promotion de nos zones rurales.

Financement régional responsable

Un nouveau système de ressources propres devrait rendre le financement de l'UE plus transparent, les États membres assumant l'entière responsabilité de la bonne gestion des fonds de l'UE. Environ 80% des fonds sont mis en œuvre au niveau national et sont rendus responsables sous le contrôle vigilant de la Commission européenne.

Coordonnées

Marian-Jean MARINESCU
Marian-Jean MARINESCU

Président - Groupe de Travail Budget et politiques structurelles

Plus d'informations